Pour le savon maison, le surgraissage est réalisé soit en réduisant la quantité de soude caustique soit ajoutant des huiles de surgraissage à la trace. Souvent ce sont les huiles les plus onéreuses qu’on ajoute à la trace afin que la masse de pâte à savon ne soit plus sous l”action active de la soude ainsi on obtient un savon surgras de qualité.

Le niveau de surgraissage varie entre 1 à 15% mais un savon surgras à 7% nécessite souvent un anti-oxydant pour stabiliser le savon et éviter qu’il ne rancisse. Un savon saponifié à froid avec un surgraissage entre 3 à 5% ne nécessite pas d’anti-oxydant.

savon surgras

Saponification à froid

Fabriquer son savon permet d’avoir un savon naturel surgras avec des huiles de qualité. En règle générale on surgraisse un savon entre 5 et 10% avec des huiles onéreuses comme l’huile de Jojoba par exemple afin de garder les propriétés de ces huiles. Vous pouvez ajouter les huiles à la fin du processus de saponification à froid. Plus précisément après l’émulsion, le processus de transformation des huiles étant bien avancé, les huiles conserveront les bienfaits de façon optimale.

La présence de ces huiles en excès dans le savon maison permet d’apporter un surgras au savon qui compense l’action détergente et évite le dessèchement de l’épiderme.

Savon artisanal

Souvent en savonnerie artisanale, on utilise la technique de réduction de soude. Le fait d’utiliser moins de soude caustique que nécessaire pour convertir les corps gras en savon est aussi l’assurance que toute la base (hydroxyde de sodium) a été utilisée lors de la saponification.

Contrairement aux autres produits cosmétiques comme les crèmes hydratantes, les huiles végétales apportent au savon artisanal une couche de graisse qui retient l’eau de l’épiderme. Votre peau est hydratée car le film hydrolipidique est préservé pendant l’action du lavage du savon et même après le rinçage.

Un savon solide trop surgraissé risque d’avoir une composition un peu molle. Il peut être plus sensible au rancissement. La sélection des ingrédients prend une place importante dans la fabrication du savon. Il y a des huiles plus sensibles au rancissement que d’autres. La nature de certaines huiles est sensible à l’oxydation. Ce sont des éléments qu’il faut prendre en considération lorsque vous élaborez votre recette de savon maison.

Huiles pour faire un savon surgras

La technique de fabrication du savon surgras la plus efficace pour profiter pleinement des propriétés des huiles du savon est d’ajouter les huiles de surgraissage en fin de préparation. La réaction chimique de saponification à froid est bien avancée et donc les huiles de surgraissage seront moins soumises à l’action de la soude caustiques

La sélection des huiles dépend surtout des propriétés que vous souhaitez obtenir dans votre savon final. Pour des propriétés nourrissantes, l’huile d’amande douce, l’huile d’olive et l’huile d’avocat sont recommandées alors que pour fabriquer un savon riche et crémeux le beurre de karité, le beurre de mangue et le beurre de cacao sont les meilleurs choix.

Pour en savoir plus